Les conseils Mieux-Etre

Inflammation : éteindre le feu au naturel

Inflammation : éteindre le feu au naturel

Par essence, l'inflammation est salutaire pour l'organisme, puisqu'elle autorise sa défense par le biais de messagers chimiques ( cytokines) qui alertent le système immunitaire. Celui-ci déploie alors ses troupes pour venir résoudre le problème.

Là où le bat blesse c'est quand l'inflammation s'installe chroniquement.

Heureusement, on peut soit tenter d'en supprimer les causes, soit se tourner vers des remèdes naturels qui offrent une approche efficace et durable, sans les inconvénients des anti inflammatoires classiques.

Dans le monde du Trail, les inflammations concernent essentiellement les articulations et les blessures musculaires, mais il existe aussi des difficultés d'ordre digestif.

Voici le top des solutions naturelles qui demandent juste un peu de patience pour en apprécier les effets. Il est temps de passer à la Slow Cure …

Bon à tout faire ou presque le Macérat mère de bourgeon de Cassis ( Ribes Nigrum) a un effet cortisone like et agit sur la production naturelle de cortisone au niveau des glandes surrénales, d'où son effet anti inflammatoire. Selon l'intensité du trouble rencontré, prendre de 10 à 50 gouttes de cette gemmothérapie par jour en plusieurs prises, dans un peu d'eau et à distance des repas. Ce qui est intéressant avec ce bourgeon c'est qu'il potentialise l'action d'autres bourgeons.

L'harpagophytum ( griffe du diable) est très prisé pour toutes les affections osteo articulaires. L'extrait fluide, qu'on trouve sous forme d'ampoules, est anti inflammatoire et antalgique. Les composants de la plante( harpagoside, flavanoïde, acides, quinones) pris ensemble, agissent sur le métabolisme de l'acide arachidonique et inhibent la cyclo oxygénase, une des grandes enzymes de l'inflammation. 1500 mg par jour d'extrait sec ou 2, 5 g d'extrait aqueux par jour est un minimum.

Les curcumines présentes dans le curcuma diminuent la synthèse des médiateurs de l'inflammation. Ce sont des substances particulièrement efficaces sur les douleurs articulaires et sur les coliques. Elles ont par ailleurs un effet antidouleur mesurable au bout d'une heure, pour une prise de environ 2 grammes. La difficulté réside dans le fait que l'organisme les absorbe mal. Il y a donc lieu de privilégier des formes phospholipidiques ou associées à la pipérine.

Certaines enzymes issues des fruits calment œdèmes et inflammation qui se manifestent suite à un traumatisme ( par exemple une entorse). Il s'agit de la bromelase et de la papaïne, extraites de la tige d'ananas et de la papaye. Ces enzymes se prendront en dehors des périodes digestives, sinon elles seront utilisés prioritairement par le corps pour soutenir la digestion.

Le cuivre , oligo élément est à réserver aux cas d'urgence, puisque son utilisation ( de 2 à 5 ampoules par jour) ne doit pas excéder 5 jours consécutifs.

Le gingembre , à raison de 2 gr par jour a une efficacité sur l'inflammation et sur les douleurs. On peut se concocter une boisson composée de racines de gingembre râpées, de curcuma et de citron et légèrement sucrée au Rapadura pour travailler sur la sphère inflammatoire, digestive et détox.

La prise d'Acides gras essentiels, dont les Omega 3, modulent la synthèse des cytokines via les prostaglandines produites par le corps et abaissent de ce fait, la réponse inflammatoire. Consommer 3 fois par semaine des petits poissons gras des mers froides, des noix ou de l'huile de noix crue chaque jour ou prendre des compléments « intelligents » à base d'huile de poisson .Ici la qualité devra être irréprochable, sinon les effets seront nuls.

L'argile en cataplasme dans une feuille de chou ( eh oui !) a un usage historique sur les entorses, tendinites…

Enfin certaines huiles essentielles sont indispensables dans ce cadre d'intervention : la première est évidemment celle de Gaulthérie Couchée (1) , mais aussi celles de Camomille noble, Lavande Vraie, Eucalyptus citronné (2), Baume de Copahu, Gingembre, Clou de Girofle. (Voir l'article sur massages et huiles essentielles). Quelques gouttes dans une huile végétale telle que celle de Calophylle, à appliquer directement sur la zone sensible , soulage et traite. Faire un test sur une petite zone pour prévenir les risques allergiques.

1 Composée à 99% de salicylate de méthyle, molécule naturelle très proche de l'aspirine

2 Composée à 60% , voir 90% de citronellal, un aldéhyde terpénique qui lui confère ses propriétés anti inflammatoires

Isabelle LECLERCQ
Isabelle LECLERCQ, Naturopathe / Relaxologue.

Praticienne certifiée en naturopathie appliquée CENA, Relaxation et Détente corporelle globale. Elle anime des stages et assure un suivi individuel sur les thèmes suivants: Réglage alimentaire- Hygiène de vie-Approche pratique des compléments naturels- Détente mentale et corporelle.
Pour la contacter , 06 18 62 80 59 ou visitez ses sites www.isabelleleclercq.fr / www.nature-o-sante.com

 

Zoom sur les produits...