Les conseils Mieux-Etre

Les huiles essentielles, concentré de bienfaits pour les coureurs

Les huiles essentielles, concentr de bienfaits pour les coureurs

Dans le monde de la phytothérapie, règne la branche de l'aromathérapie ou encore celle des huiles essentielles. J'ai déjà pu mettre quelques une des ces essentielles huiles en avant ici et là dans mes articles dédiés au monde du trail et cet article va s'y consacrer « essentiellement ».

L'aromathérapie ou parfum des fleurs est une source d'inspiration pour les sportifs, qu'elle accompagne sur différents plans. Passons ensemble en revue les huiles essentielles ( HE) qui s'y prêtent le mieux tout en gardant en tête que ces essences puissantes doivent être maniées avec précaution et, sauf avis contraire, jamais utilisées pures ! Par principe de précaution, toutes les HE exposées ici sont contre indiquées aux sujets épileptiques, femmes enceintes ou allaitantes et enfants.

Pour toutes les occasions où les muscles sont soumis à l'effort, que ce soit en préparation ou en compétition, l'HE de Gaulthérie couchée (Gaultheria Procumbens ou fragrantissima**) à l'odeur très caractéristique, est indispensable. Riche en salicylate de méthyle (99%), qui la rapproche donc de l'aspirine, cette HE a des propriétés antirhumatismales, antalgiques et anti inflammatoires. Elle possède des propriétés rubéfiantes, c'est-à-dire qu'elle active la circulation du sang. Elle est bien entendue contre indiquée chez les personnes allergiques à l'aspirine ou sous traitement anti coagulant. La molécule de synthèse est souvent employée dans des baumes tout prêts dans le monde sportif.

Une grande amie du muscle, qui va surtout apaiser les micro traumatismes liés à l'effort et que l'on pourra utiliser pur sur un hématome est l'HE d'Hélicryse Italienne (Helichrysum italicum**). C'est une cousine de l'arnica et en cela, elle accompagne de manière spectaculaire les processus de réparation et de cicatrisation des tissus enflammés. Chute, choc, foulure, entorse : ayez le réflexe de 2 ou 3 gouttes de cette HE sur la zone concernée, le plus rapidement possible car c'est cette rapidité d'action qui permet le soin complet. Son prix élevé est à la hauteur de ses promesses et il faut toujours en avoir un petit flacon dans sa trousse d'urgence.

Une autre huile essentielle cumule les bienfaits des précédentes, sans en avoir le prix : celle d'Eucalyptus Citronné (Corymbia Citriodora**). A l'odeur caractéristique de citronnelle, cet Eucalyptus là n'a rien à voir avec l'Eucalyptus Radié ou l'Eucalyptus globuleux qui soulagent la sphère ORL. Cette HE traite les algies de différentes origines comme les contractures et les déchirures musculaires, les entorses et les tendinites grâce à ses propriétés anti inflammatoires et anti antalgiques. On l'utilisera diluée à 20% dans une huile végétale d'Arnica ou de Caulophylle.

La « bonne à tout faire » qui doit être citée bien entendu et qui sera associée soit à l'HE d'Eucalyptus citronné soit à celle de Gaulthérie couchée, est celle de Lavandin Abrial (Lavendula Hybrida Abrialis**). Le lavandin est un hybride obtenu par croisement de la Lavande vraie ou fine très cultivée en France. L'HE de lavandin est donc proche de celle de Lavande fine par ses applications très faciles et sans danger mais elle est plus puissante en ce qui concerne l'action décontracturante sur les muscles douloureux et les crampes notamment. Elle peut aussi être d'une aide précieuse pour détendre le système nerveux puisqu'il suffit de la respirer profondément pour aider à se relaxer ( utile la veille d'une compétition par exemple). Mélanger dans un flacon, 20 gouttes d'HE de lavandin Abrial et 20 gouttes d'HE d'Hélichryse italienne à 30 ml d'huile d'Arnica pour un massage à l' action anti inflammatoire, décontracturante, antalgique. Idéal après une bonne sortie !

Du côté des anti douleurs naturels, il faut citer l'HE de Romarin à camphre (Rosmarinus officinalis camphoriferum**) qui comme l'indique son nom, contient du camphre ( de 13 à 20%), autre odeur caractéristique du milieu sportif. Myorelaxante qui soulage les crampes, on la maniera avec précaution en raison de la présence de cétone neurotoxique…. Une formule à tester : Dans un flacon diluer 1 ml (soit 20 gouttes ) d'HE de Gaulthérie couchée et 1 ml d'HE de Romarin à camphre dans 30 ml d'huile végétale d'Arnica , pour masser les zones à échauffer, à mettre en mouvement.

Citons aussi l'HE de menthe poivrée (mentha piperita**) pour son action coup de froid instantané , intéressant en cas de douleur vive.

Pour stimuler l'organisme avant une compétition, et afin de soutenir les glandes surrénales qui fabriquent le cortisol, appliquer sur le haut des reins, 2 à 3 fois par jour, quelques gouttes du mélange suivant : 60 gouttes d'HE de Pin sylvestre (Pinus Sylvestris**) diluées dans 40 gouttes d'une huile végétale neutre. Commencer 15 jours avant le jour J. Contre indiqué aux personnes ayant une pathologie rénale.

Et pour garder sa confiance pendant l'épreuve et faire face à la fatigue physique et nerveuse, penser à l'HE de Laurier noble (Laurus Nobilis**) que l'on associe à l'idée de la victoire ( la couronne de l'empereur César était tressée de feuilles de laurier et « récolter les lauriers » est une expression courante !). Le plus commode reste l'inhalation en déposant quelques gouttes à l'intérieur de ses poignets, joindre les mains sur le nez en couvrant les yeux et respirer profondément 3 fois de suite.

** Les noms latins cités entre parenthèse sont ceux à retenir pour ne pas se tromper d'essence

Isabelle LECLERCQ
Isabelle LECLERCQ, Naturopathe / Relaxologue.

Praticienne certifiée en naturopathie appliquée CENA, Relaxation et Détente corporelle globale. Elle anime des stages et assure un suivi individuel sur les thèmes suivants: Réglage alimentaire- Hygiène de vie-Approche pratique des compléments naturels- Détente mentale et corporelle.
Pour la contacter , 06 18 62 80 59 ou visitez ses sites www.isabelleleclercq.fr / www.nature-o-sante.com

 

Zoom sur les produits...