Les conseils du Coach

MAXI RACE : la semaine VITESSE OXYGENATION

MAXI RACE : la semaine VITESSE OXYGENATION

Chaque semaine une proposition. Je vous proposerai chaque semaine jusqu'à la course une modélisation. Ces propositions ne peuvent pas constituer un "plan type" , il s'agit juste de vous présenter dans les grandes lignes un schéma directeur que vous ajusterez !

La semaine dernière je vous ai proposé un bloc de charge...

Après la SEMAINE A FORTE CHARGE à faible intensité proposé la semaine dernière, 2 à 3 jours de surcompensation (suivant votre niveau de fatigue) avant un BLOC DE VITESSE /optimisation de votre capacité à maintenir un haut de niveau d'oxygénation ( cinétique de VO2)

2-3 JOURS DE SURCOMPENSATION

Je conseille fortement une VRAIE COUPURE DE 3 jours après la sortie de ce bloc de gros volume avant de démarrer en plein dynamisme un bloc de vitesse / cinétique de VO2

Ce gros bloc de volume a provoqué une forte fatigue.Vous devez le prendre en compte pour que progressivement l'organisme retrouve "ses esprits" avec une remise à niveau de toutes ses fonctions.

Au cours de ces 2-3 jours , des mécanismes de récupération vont s'activer pour remettre à flot l'équilibre physique et mental.

Vous allez vous placer "au delà" de la simple compensation de vos effort de la semaine qui vient de s'écouler

Le bloc de VITESSE / cinétique de VO2

Pour améliorer votre coût énergétique !

Ce bloc de 7 jours va avoir pour objectif de vous permettre de conserver vos acquis en terme de capacité d'oxygénation sur des niveaux d'intensité élevés comme ceux qui vous allez prendre sur les premières minutes de courses ou pour optimiser votre coupe énergétique

Savoir CONSOMMER DE GROS VOLUMES D'OXYGENE pour S'ECONOMISER !

L'influence de la consommation maximale d'oxygène sur ULTRA est un sujet de discussion qui peut paraitre "hors sujet" vu les intensités modérées... Et bien non !

Etre capable de maintenir un excellent volume d'oxygène exploitable par l'organisme est important !

La performance des sports d'endurance est DIRECTEMENT influencée par votre capacité à consommer de grands volumes d'oxygène !

Travailler votre meilleur temps de soutien d'un haut niveau de consommation d'oxygène c'est directement s'assurer de dépenser moins d'énergie pour parcourir une distance donnée sur une allure modérée !

Plus vous serez efficace en terme d'oxygénation et plus vous serez "économique".

En clair vous dépenserez une plus petite quantité d'énergie pour parcourir une même distance.

Alors ne pas croire au miracle non plus , le coût énergétique dépend de nombreuses caractéristiques physiologiques et "techniques".

Je pense à :

  • la densité des mitochondries (usines à énergie de nos cellules)
  • le pourcentage de fibres lentes (celles utilisés majoritairement sur votre TRAIL)
  • la souplesse des foulées
  • la gestion de l'exploitation de la réserve des graisses
  • l'optimisation du contrôle de votre température corporelle.

Alain ROCHE
Alain ROCHE - préparateur physique d'athlètes

Après 20 ans dans le domaine de la formation en Education Physique des enseignants, il décide de se consacrer entièrement à la préparation physique d'athlètes et plus particulièrement des traileurs et ultra traileurs
Depuis près de 15 ans une énergie au quotidien pour développer, tester et proposer des recettes de produits énergétiques. Une motivation pour la recherche permanente de formulation simple exploitant des ingrédients d'origine naturelle, sans compromis sur la performance énergétique et la digestibilité.
En 2014, Alain Roche crée l'entreprise DIET-SPORT-ENERGY sur Genève pour commercialiser ses produits en Suisse, en France et dans l'Union Européenne.
Pour le contacter , 06 87 30 98 77 ou visitez mon site www.boutique-diet-sport-energy.com

 

Zoom sur les produits...