Interview

Stéphane RICARD (club élite 05)

Stphane RICARD (club lite 05)

Pour la 9ème année consécutive, le gapençais Stéphane Ricard participera dans un mois aux championnats du monde de raquettes. Véritable ambassadeur d'une discipline qui était en démonstration aux Jeux Olympiques de Vancouver, il a déjà remporté à trois reprises le titre de champion du monde en 2014, 2016 et 2018. Après une semaine passée aux Etoiles du sport au mois de décembre, il a désormais le regard tourné vers le premier objectif de sa saison.
Le 16 février prochain, il s'envolera pour le pays du soleil levant afin de représenter son pays lors de cette épreuve internationale. C'est dans la ville de Myoko proche de Nagano que le sociétaire du club élite Hautes Alpes tentera de décrocher une quatrième couronne.
"La raquette est vraiment devenue au fur à mesure des saisons un complément à la course à pied. Elle me permet de travailler la puissance musculaire et l'endurance de force dans des paysages somptueux comme autour de la station d'Ancelle dans la vallée de la Rouanne ou encore dans ma ville natale de Gap sur le domainede Charance. C'est le sport d'hiver qui se rapproche le plus du trail. Il est ludique et extrêmement physique. Vivre une aventure humaine au Japon est tellement intéréssant. J'espère que les passages trappeurs seront nombreux sur ce parcours de 11 kilomètres".
D'années en années, le niveau ne cesse de monter dans cette discipline avec des coureurs à la fois rapides mais aussi à l'aise en montagne. De nombreux athlètes ont compris l'intêret de la discipline dans leur préparation.
"J'adore me confronter à des coureurs plus rapides que moi. Sur la route ou sur la piste, je suis bien loin de leur temps mais en raquettes j'arrive à tirer mon épingle du jeu. Que ce soit Joseph Gray, Cesare Mestri, Alex Baldaccini ou David Le Porho, ils ont un palmarès de renom et courir à leurs côtés est une satisfaction. Le matériel est léger avec des raquettes qui ne dépasse pas les 320 grammes. J'utilise les Symbioz racing de chez TSL". Cette année encore, une vingtaine de nations seront représentées sur cet évènement japonais où le français tentera de faire mieux qu'en 2019 dans les Dolomites où il avait pris la 5ème place.

Les promotions